Le Concept 

Un usage audacieux des arts textiles

 

UNE DÉMARCHE RESPONSABLE

C’est en utilisant des tissus d’ameublement abandonnés que le Lissier réalise ses collections. Des chutes de tissus précieux sont chinées aux quatre coins de la France par nos soins afin de confectionner nos baskets singulières. Ce processus responsable est l’essence même de notre démarche de revalorisation textile : nous réutilisons ce qui a déjà été produit pour ne pas créer de nouveaux déchets. Nous considérons également la production locale comme un vecteur de développement durable. C’est la raison pour laquelle nous choisissons nos tissus en France et fabriquons nos baskets en Europe.

 

Revaloriser des chutes de tissus précieux

Découper sans gâcher

Donner une seconde vie à des étoffes oubliées

Chiner des tissus chargés d’histoire 

 


Une basket singulière

Le Lissier épouse des tissus imparfaits dans l’intention de proposer un produit unique et singulier.

Travailler avec des tissus anciens et les réutiliser est un choix périlleux. Il y a par exemple des petites chutes de tissus dont la taille est une contrainte, quand d’autres sont très épais. Le caractère des tissus s’impose à nous et on se doit de composer avec. Enfin, parce que chaque découpe est unique, d’une chaussure à l’autre, les motifs sont différents. C’est ce qui rend la basket Le Lissier si singulière.

 


Un lien avec notre héritage 

Ces tissus délaissés deviennent des fragments d’héritage portés. Imprégnés de souvenirs, ils sont une madeleine de Proust rappelant nos souvenirs d’enfance : les rideaux en Toile de Jouy de mamie, le canapé en velours ocre de la maison de vacances, les motifs de la tapisserie d’un musée jadis visité…

Il perdure un lien poétique avec ces étoffes délaissées, curieux de savoir ce qu’elles auraient pu voir ou entendre.

Le Lissier explore donc les souvenirs de chacun en revalorisant ces tissus vintages chinés.

C’est au travers d’un objet intergénérationnel qu’il démocratise ces étoffes d’un autre temps.