L’upcycling, une démarche responsable qui créé du neuf avec de l'ancien !

"Upcycling" est un mot anglais qui signifie « surcyclage » ou « recyclage par le haut ». "Upcycler", désigne le fait de revaloriser des matières existantes en créant de nouveaux objets, souvent plus haut de gamme, sans produire de nouveaux déchets. 

Mais alors, quelle différence entre l’upcycling et le recyclage ?

Le recyclage :

Il désigne un processus industriel qui consiste à transformer par traitement mécanique ou chimique des déchets pour obtenir une nouvelle matière première. Ce nouveau matériau est ensuite réintroduit dans le cycle de production, afin de créer de nouveaux produits.


L’upcycling ou surcyclage :

Il consiste à créer de nouveaux objets à partir de matériaux récupérés, sans les transformer, permettant ainsi de leur faire gagner de la valeur et de leur donner une nouvelle vie. L’upcycling, induit les notions de valeur ajoutée et de qualité.

Notre volonté, ne pas gâcher et revaloriser
Chez Le Lissier, l’upcycling fait partie intégrante de notre ADN, la marque a été créé sur cette base. Nous réutilisons et revalorisons des tissus d’ameublement oubliés pour fabriquer nos baskets et minimiser notre impact sur l'environnement : réduction des déchets de production, économie d'énergie et élimination du gaspillage textile.

En plus d’être responsable et éthique, l’upcycling pousse à la créativité et redonne de la valeur à des tissus d’exception !


Upcycler des étoffes, en baskets de qualité
Chiner des tissus de qualité, adaptés à la confection d’une basket solide : c’est là toute la complexité du travail de l’équipe Le Lissier. Il est nécessaire d’avoir l’œil pour chiner ces tissus singuliers répondant à 4 critères : la qualité, la résistance, la souplesse et le design. Il ne suffit pas de trouver le bon motif pour créer des baskets qui durent !


La revalorisation de notre héritage
Ces tissus délaissés deviennent des fragments d’héritage portés. Imprégnés de souvenirs, ils sont une madeleine de Proust rappelant nos souvenirs d’enfance : les rideaux en Toile de Jouy de mamie, le canapé en velours ocre de la maison de vacances, les motifs de la tapisserie d’un musée jadis visité…
Il perdure un lien poétique avec ces étoffes délaissées, curieux de savoir ce qu’elles auraient pu voir ou entendre. Le Lissier explore donc les souvenirs de chacun en revalorisant ces tissus vintage chinés. C’est au travers d’un objet intergénérationnel, la basket, que nous démocratisons ces étoffes d’un autre temps.


Passion récupération
Nous revisitons les codes du sourcing en nous procurant des étoffes de seconde main chez des fournisseurs atypiques : tapissiers, brocanteurs, entrepôts textiles…
Les tissus peuvent être des fins de rouleaux inutilisables, des matières "non-conformes" en usine, des chutes de tissus ou du linge de maison délaissé. Nous recherchons des étoffes résistantes et souples, qualités premières des tissus d’ameublement.

Pour la petite histoire, c’est la prestigieuse maison d’édition Edmond Petit qui nous a permis de lancer notre première collection en nous offrant des chutes de tissus magnifiques.

Des baskets uniques
Restreins par le métrage et la rareté des tissus restant, Le Lissier crée des baskets en séries limitées uniques et singulières !